Pour aider les personnes  sans-abris à retrouver un toit et confiance en elles, l'association Lazare propose des co-locations entre des actifs et des anciens SDF.  Rencontre avec Solenne et Jean, famille responsable des nouveaux studios Lazare tout juste ouverts à proximité de la Place Saint-Pierre et de la  première Maison Lazare de France gérée par Clotilde, Éric et leurs enfants.
 
Qui vit dans la Maison Lazare ?
Solenne : les maisons Lazare proposent des colocations d'hommes et des colocations de femmes. La moitié de nos colocs avaient besoin d'un abri, l'autre moitié sont à l'abri du besoin. Ils choisissent de vivre ensemble, tout simplement. Une famille bénévole est responsable de chacune des maisons, pour 3 ans. 
 
A quoi ressemble votre quotidien ?
Jean : Ici on vit ensemble, tout simplement : c’est ni plus ni moins qu’une vie en colocation. On est tous colocs au même titre : chacun paye une indemnité d'occupation, la même pour tous (certains bénéficient des aides publiques liées à leur statut). On se retrouve un soir par semaine pour le dîner de coloc. La vie en colocation est compatible avec la vie professionnelle.
 
Quel est votre rôle en tant que famille responsable ?
Jean : Faire vivre et respecter la charte Lazare, rencontrer chaque personne qui souhaite devenir colocataire pour s’assurer qu’elle est prête à vivre son engagement. Nous sommes surtout une présence au cœur de la maison, qui lui donne son caractère familial et restaure l’image souvent blessée de la famille qu’ont nos colocs.
 
Que vous apporte cette expérience ?
Clotilde et Éric : Nous y vivons des moments très forts. Ça nous fait changer notre regard sur les autres et prendre conscience de la richesse de chaque vie, de la bonté de l'être humain. C’est une super expérience, incroyable à vivre en couple et en famille !

Transformer votre projet
immobilier en une expérience
unique, humaine et prestigieuse
au travers d’une entreprise
visionnaire.
00%
50%
88%
100%

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour